Bonjour à toutes et à tous,

Nombre d’entre vous sont  - entre autres – possesseur d’un Nabaztag et n’ont sans doute pas été insensibles aux ratés qui ont eu lieu ces deux dernières semaines. Je voulais profiter du blog pour revenir sur ces problèmes et sur le devenir du Nabaztag.

Comme vous le savez, Mindscape a hérité de l’architecture serveur mise au point par Violet. Bien que nous ayons été très contents de pénétrer dans le monde des objets communicants, il nous fallut réapprendre énormément des choses sur ce qui avait été fait et sur comment gérer les problèmes.

En octobre 2009, nous avons découvert l’infrastructure Violet ; celle-ci était étonnamment sur-dimensionnée par rapport aux besoins que les utilisateurs pouvaient avoir. Nous avons donc commencé à la réduire. Ce faisant, nous avons découvert énormément de choses, par exemple, qu’au moins 10 serveurs sur les 50 qui tournaient ne servaient à rien. Mais nous avons aussi découvert une absence énorme d’automatisation et de documentation.

Pour vous donner un exemple (qui a fait couler pas mal de sang), le Nabaztag génère un fichier mp3 lors de la lecture d’un flux RSS. Dans l’infrastructure actuelle, cette phrase est sauvée mais n’est jamais détruite. Conséquemment, au bout d’un moment les serveurs finissent par se remplir et plus rien ne fonctionne. Il a donc fallu traiter ce point (ce qui a causé pas mal de soucis au mois de juillet dernier).

Pour revenir à ce qui s’est passé la semaine dernière, un nouveau problème est apparu que nous n’avions jusqu’ici jamais rencontré :  un serveur qui jusqu’ici n’avait jamais eu de problème, s’est effondré. Il a fallu le redémarrer. Évidemment,  dit de cette façon, cela peut paraître trivial, mais je pense que le développeur qui chez nous y a passé 12h ne serait pas de cet avis… A cela, il faut rajouter l’indigestion de notre serveur des logs à qui il a fallu donner un bon “alka-seltzer”.

Donc, comme vous l’imaginez, cette situation ne peut pas durer éternellement… Nous n’allons donc pas maintenir éternellement les serveurs Violet (j’entends déjà des hurlements). Mais rassurez-vous !  nous avons une solution qui nous l’espérons saura vous satisfaire.

En fait, nous allons utiliser la plateforme du Karotz pour virtualiser les Nabaztag. Pour ceux qui ne sont pas au courant, le Nabaztag contient très peu d’intelligence, tous les services étant déportés sur les serveurs. Dans le cadre du développement de Karotz, nous avons dû développer un lapin virtuel qui nous permet de tester l’API du Karotz. Nous allons donc utiliser ce lapin virtuel et le relier à vos Nabaztag. Fondamentalement, votre lapin fera la même chose qu’avant mais ne sera plus dépendant de serveurs de Violet. Mieux encore, il sera susceptible de disposer de certaines des nouvelles fonctionnalités du Karotz (mais pour en savoir plus il faudra revenir sur le blog).

Je me rends compte que j’ai tendance à beaucoup écrire. Donc, en un mot comme en cent, nous allons dans les prochains jours revoir la forme du blog pour vous donner des infos plus pertinentes. Nous y adjoindrons aussi quelques comptes Twitter (dont l’un aura pour but de vous indiquer l’état des serveurs, histoire que vous ne vous disiez pas que nous ne pensons pas à vous).
Nous entrerons aussi un peu plus dans les détails techniques du Karotz et pour finir, tous les vendredi nous posterons une petite vidéo vous montrant un peu l’envers du décor.

Un malheur n’arrivant jamais seul (enfin n’exagérons pas), notre talentueux hébergeur nous informe de la nécessité de migrer l’infrastructure vers une nouvelle salle totalement modernisée (avec couloir froid confiné pour les connaisseurs…)
Nous sommes donc en discussion avec eux afin de préparer au mieux cette migration qui entraînera inévitablement une coupure des services pendant quelques heures. Cette interruption sera pour nous l’occasion d’une phase de maintenance, notamment des bases de données qui ont une fâcheuse tendance à grossir pendant l’hiver.
Nous vous tiendrons au parfum sur les modalité de cette interruption…

Pour conclure, nous sommes sincèrement désolés pour les problèmes que vous avez rencontrés avec vos Nabaztag, nous ne les oublions pas mais ce sont des problèmes complexes qui nécessitent beaucoup de temps et d’efforts.
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 4.7/5 (15 votes cast)
Le futur du Nabaztag, 4.7 out of 5 based on 15 ratings